Partagez | 
 

 (F) Kristen Stewart - quod medicina aliis, aliis est acre venenum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Qui ?Qu'est-ce qu'il dit ?
sex on a ledzep song
Crédits : Shiya
Messages : 71
Inscription : 23/01/2016



Ethan McAllistair
Dim 24 Jan - 1:27

Mia Collins


le personnage,

PRÉNOM Mia NOM Collins ÂGE Vingt-quatre ans DATE & LIEU DE NAISSANCE 9 Août 1992 ORIGINES Américaines METIER : Factotum STATUT Célibataire ORIENTATION SEXUELLE Bisexuelle GROUPE WHOLE LOTTA LOVE CREDIT Schizophrenic AVATAR Kristen Stewart

les exigences,

Merci déjà d'être là et de lire en diagonale ou sérieusement tout ce bordel
Avatar : J'ai une grosse préférence pour KS, incarnant tour à tour la brune garçonne, la poupée bandante et la demoiselle au minois d'adolescente. Mais je suis ouvert à de potentielles suggestions, juste qu'il faudra qu'elles soient sacrément bonnes
Nom & Prénom: Très négociable, je n'ai pas de désirs solides en la matière et si cela peut faciliter l'appropriation du personnage, pas de problème.
Statut / Orientation : Elle peut être hétérosexuelle si la bisexualité est un fardeau. En revanche, je ne la vois pas en couple, de près ou de loin, c'est un concept qui l'amuse plus qu'autre chose.
Lien : Difficilement changeable, tout est basé sur ce rapport boss/employée, mais s'il y a des idées d'ajouts ou de modifications, je suis disponible.

En soi, le scénar' peut se présenter assez cadenassé mais il y a toujours des fenêtres, des ouvertures possibles. J'attends juste une demoiselle sachant aligner plusieurs phrases sans commettre de grossières erreurs et qui peut une jeune femme de manière désinvolte, garçonne ; la relation va glisser plus ou moins rapidement vers des actes insalubres donc ne pas avoir froid aux yeux est un impératif conséquent. C'est tout, envoyez-moi un mp dès que vous êtes en vie pour prendre contact et voir si l'affinité peut se créer.

♦♦♦

“You are not your job, you're not how much money you have in the bank.

You are not the car you drive.

You're not the contents of your wallet.

You are not your fucking khakis.

You are all singing, all dancing crap of the world.”

anecdotes,

Elle est l'une des seules à pouvoir appeler Ethan autrement que par son prénom sans subir son courroux — le plus souvent, Mia le prénomme "Mac", opte pour le "Boss" en présence de clients et vire au Ethan lorsqu'elle veut lui parler de choses personnelles ♦ De son père, elle n'a pas beaucoup de souvenirs ; elle était jeune, très jeune, lorsqu'il a disparu de son existence. Et elle a peu à peu haï sa mère, obstinée à croire qu'il allait revenir un jour. La drogue lui paraissait un jeu, une simple expérience. En moins de trois mois, elle était accroc et s'installait chez un "ami" qui passait entre ses cuisses en échange de quelques seringues.  ♦ Elle s'est découverte des compétences en travaillant pour Ethan, et en a développé rapidement de nouvelles. C'est une hackeuse hors pair, dotée également d'un talent certain pour dénicher des informations et pister ainsi des individus. Elle épaule Ethan dès qu'il l'appelle, l'assistant soit à distance grâce à son ordinateur soit en allant directement sur place pour maquiller des scènes de crime, collecter des témoignages, etc. ♦ Depuis que la drogue a abandonné son organisme, Mia a connu une renaissance. Et son goût pour la vie passe encore par quelques vices. Alcool, cigarettes, et les histoires d'un soir, voire plusieurs soirs. Bisexuelle assumée, elle déteste prendre son temps et finit la plupart de ses journées en compagnie de quelqu'un. Aimant sentir un corps chaud contre le sien, soit brutalement lorsqu'il s'agit d'un mâle, soit avec douceur dans le cas d'une femelle. Elle opte même pour les deux à la fois de temps à autre. Ne craignant rien, expérimentant, et appréciant les mâles osant glisser leurs sexes entre ses fesses. ♦ Ethan a incarné l'inconnu capable peut être de lui fournir une dose, le bourreau, l'ange-gardien salopard, le garde du corps, le mentor, l'ami, et enfin la douce obsession à ses yeux. Il ne se gêne pas pour l'appeler aux heures les plus improbables et elle répond présente, comme la parfaite petite employée qu'elle est. Cela l'énerve, et en même temps lui plait. ♦ Elle possède toujours sur elle un taser, ne manquant pas de calmer toutes les personnes qui osent transgresser son périmètre de sécurité ou s'essaie à menacer Ethan. Cette dernière option a pu mener à quelques bavures, notamment lorsqu'elle a électrisé une ex de son boss. Heureusement, il ne lui en a pas tenu rigueur. ♦ C'est une sportive, passant de nombreuses heures par semaine à courir, s'entraîner contre des sacs ou encore simplement faire des longueurs à la piscine. Elle aime à sentir son corps détenteur d'une force qui lui manquait cruellement lorsqu'elle était sous le règne de la drogue.   
Ethan McAllistair


Boss & Employee Sur son lit de mort, atteint d'un cancer en phase terminale, John Collins a fait promettre à Ethan qu'il allait s'occuper de sa fille. McAllistair accepta la dernière volonté de son mentor et, après l'avoir soutenu jusqu'à la dernière seconde, le jeune homme se mit en quête de la Collins. Il la trouva dans un quartier insalubre de Liverpool : droguée, paranoïaque, violente. Et guère désireuse d'être aidée. Ethan se heurta à quelques hommes qui aimaient que la brune soit dans un tel état, profitant d'elle dans plus d'un sens. Grâce à quelques relations, il l'extirpa de cet endroit et commença ce qui fut plus tard pour Mia ce qu'elle appela "l'anti-chambre de l'enfer" : la désintoxication. D'abord dans un centre spécialisé puis, après plusieurs incidents, dans l'appartement d'Ethan. La fièvre laissait place à la colère, puis à la douleur pure ; parfois, les éléments se combinaient, se mélangeaient.

Au bout d'un certain temps pourtant, son corps ne réclama plus une énième dose. Ses cernes, sous ses yeux, s'étaient diluées — son esprit gagna en perception. Elle cessa d'insulter Ethan, lui posant des questions. Auxquels il ne répondait pas toujours, notamment sur la raison pour laquelle il l'aidait. Et face à ses protestations de l'ennui qu'elle ressentait à son logement, il lui donna du travail. Un ordinateur et des recherches, d'abord. Puis, Ethan la laissa sortir, lui demandant de sillonner les morgues de Londres pour trouver quelqu'un. Dès ses premiers pas dans la rue, elle ressentit l'appel de la drogue, le creux de ses coudes tremblant pour une dose. Par curiosité, elle regarda le dossier qu'il lui avait confié : une jeune fille dans les âges de Mia était portée disparue. Elle décida de repousser l'échéance d'une seringue, consultant les morgues, usant d'un badge conféré par Ethan qui lui permettait d'aller et venir comme si cela était parfaitement légal. Elle trouva la demoiselle, morte depuis probablement trois jours, le corps lacéré par des coups de couteaux. A son retour à l'appartement, elle demanda à Ethan de la briefer complètement sur le sujet et ils passèrent les trois mois suivants à traquer celui que la presse avait surnommé "le boucher de Liverpool". Et ils parvinrent à mettre un terme à sa carrière ; une fois son identité connue, Mia n'avait que le désir de le tuer mais ce n'était pas le souhait du client de McAllistair. Le boucher ne fit plus jamais reparler de lui et la jeune femme détermina qu'il avait disparu de la nature.

Cette affaire s'était à peine conclue que de nouvelles s'amoncelaient et, alors qu'elle avait fait ses bagages, Ethan lui proposa de l'embaucher. Toujours perdue, retrouvant une liberté qui l'effrayait, Mia accepta. Au fil des mois, elle est devenue bien plus qu'une employée lambda, intervenant avec Ethan sur des incidents, réparant des situations désastreuses, traquant des personnes. Elle se sent importante et tout cela lui permet par la même occasion de ne pas retomber dans ses vices. Un an après son embauche, au tour d'un verre, Ethan lui raconta tout. Son père, ce qu'il avait représenté pour lui, ce qu'il avait voulu pour elle ; il lui remit la lettre que son paternel avait écrit sur son lit de mort, lui expliquant que c'était là aussi son souhait de lire ces mots lorsque son esprit serait aiguisé, ses démons éloignés. Mia s'essaya tant bien que mal de cacher ses émotions — reprenant les jours d'après son travail. Désormais, elle porte un regard bien moins amical envers son boss, aimant sa compagnie, appréciant l'attention qu'il lui porte. Tout cela n'est pas bon pour les affaires mais à défaut de la drogue, elle s'est tournée vers d'autres addictions : la luxure. Enchaînant les conquêtes (hommes/femmes), et rêvant de plus en plus que les mains de son boss cessent d'être délicates et lui déchirent ses habits. « Pourquoi tu te mords la lèvre ? » lui demandant Ethan en la voyant perdue dans son imagination. Pour rien, Boss. Pour rien, répondit-elle en essayant d'atténuer ses pensées, et la chaleur de son bas-ventre.


hedgekey pour heads will roll
Revenir en haut Aller en bas
 
(F) Kristen Stewart - quod medicina aliis, aliis est acre venenum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GPA de la mono expression féminine (plusieurs cela s'appellerait une actrice)
» [@] La Nouvelle Star allemande nous présente le sosie de Bill Kaulitz !
» [@] Kristen Stewart : son nouveau look punk, c'est Tokio Hotel !
» Quel est le point commun entre Neil Young et Rod Stewart?
» THE STEWART BROTHERS – JACKSON (TN) PREMIUM ROCKABILLY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heads Will Roll :: revolution rock :: silicone on sapphire :: they've been taken-
Sauter vers: